Contre les détracteurs d’Homère

Contre les détracteurs d’Homère

Contre Homère et son art divin,

Verrons-nous des complots sans fin ?

N’est-il plus chez nous de police ?

Pour le fleuret et l’escarpin

La Motte a quitté le cilice

E s’estime fier spadassin.

Un autre chanteur de lutrin1

De l’attentat se rend complice,

Et pour eux, d’un air patelin,

Coiffé d’un armet gris de lin,

Fontenelle se jette en lice :

L’autorité de ses décrets

Séduit toute fade ruelle

Mais, de grâce, doux Fontenelle,

Réformez vos petits arrêts,

Ou permettez qu’on en appelle

À l’origine des sifflets2.

 

 

** 

 
  • 1. L’abbé Terrasson.
  • 2. Allusion à l’épigramme de Votaire, où il est dit que les siffets ont o-commencé à l’Aspar de Fontenelle.

Numéro
$7660


Description

16 vers


Références

CSPL, t.XI, p.265 - Choix d'épigrammes, p.212-13

Mots Clefs
Contre les détracteurs d’Homère