Sans titre

Vieux courtisan mis au rebut1,
Vieux général sous la remise,
A la cour tu n’es plus de mise ;
Il t’a fallut changer de but !
Sans intrigues point de salut,
Richelieu, c’est là ta devise.

De ton squelette empoisonné
Le temps a purgé les ruelles ;
Du jargon d’un fat suranné
Le temps a délivré nos belles.
Confus de l’inutilité
Où languit ta futilité
Ton petit orgueil dépité
Dans un vain tracas se consume.

Jusqu’au baigneur qui te parfume,
Tout se rit de ta vanité ;
Tu n’as plus de grâce à prétendre,
Tu n’as plus de rôle à jouer.

Voltaire est las de te louer,
Tout le monde est las de l’entendre :
Que faire ? A quel saint te vouer ?

Il te reste l’Académie,
Et tu viens de t’imaginer
Que ton importante momie
Là du moins pourra dominer.

Qu’il t’en soit venu la pensée,
On n’en doit pas être surpris :
Mercure avec son caducée
Faisait, dit-on, peur aux esprits2.

  • 1. Voici des vers satiriques contre M. le maréchal de Richelieu. C’est une suite du schisme qui vient de s’élever à l’Académie française entre les seigneurs et les pieux de cette Société littéraire d’une part, et les prétendus philosophes et physico-athées de l’autre. L’on attribue ces vers cependant à M. le comte de Tressan, qui, dit-on, les a faits pour se venger du maréchal, qui a fait élire l’évêque de Senlis (Roquelaure) à la dernière place que M. de Tressan avait sollicitée. En ce cas, ces vers ne seraient point la suite du schisme, comme je viens de le dire. De quelque main que partent ces traits, ils sont cruellement perçants. Ces vers ressemblent à ceux qu’Homère met souvent dans la bouche de ses héros qui outragent avec cruauté et grossièreté les quidams auxquels ils donnent la mort (Collé).
  • 2. Conduisait, dit-on, les esprits. - Ces vers sont faits avec correction et une grande richesse de rimes. La fin, qui voudrait être épigrammatique, n’est pas heureuse. La pensée en est fausse à tous égards. Mercure conduit les ombres aux Enfers sans les épouvanter (Collé).

Numéro
$3511


Année
1771

Auteur
La Harpe ?

Description

29 vers en strophes irrégulières

Notes

.Fr.15141 ne détaille pas en couplets.


Références

F.Fr.1365, p.487-88 - .Fr.15141, p.184-85 - BHVP, MS 707, f°1r-1v - Choix d'épigrammes, p.195-96 - Collé, III,295 - Marseille MS 533, f°6r

Mots Clefs
Vers de La Harpe contre le duc de Richelieu, vieille momie décrépite