Contre Gluck

           Contre Gluck

Lorsqu’en son amoureux délire

Orphée affronta l’Achéron,

Les sons ravissants de sa lyre

Fléchirent le sombre Pluton ;

Mais Gluck, au chantre de la Thrace

Donne une arme plus efficace ;

Car pour tirer de chez les morts

Plus sûrement son Eurydice,

Il lui prête ses froids accords,

Afin d’endormir leur malice.

Numéro
$7640


Description

Dizain


Références

Choix d'épigrammes, p.187-88

Mots Clefs
Contre Gluck