Conte épigrammatique

Conte épigrammatique
Un financier, près de sa fin,
Demandait pardon de sa vie.
Allez, dit Père Passefin,
Je vous la promets impunie,
Pourvu qu’à notre Compagnie
Léguiez vos biens par testament.
Le notaire entre en ce moment :
Le legs se fait ; du misérable
Les biens allèrent au couvent,
Le corps en terre, et l’âme au diable.

Numéro
$4990


Auteur
Piron

Description

Dizain

Notes

Les jésuites étaient souvent accusés de faire des captations d'héritage.


Références

Piron, OC, t.VIII, p.380

Mots Clefs
Conte épigrammatique, Jésuites?