Conclusion du procureur général sur l’ordonnance ci-dessus

Conclusion du procureur général

sur l’ordonnance ci-dessus [$7112]

Vu par nous, bien nommé Joly,

Fraternisant avec le prince

De l’utramontaine province,

De rien tout ainsi que d’effet,

La requête très éloquente

De notre ami peuple follet

Qui va comme nous droit au fait.

Qu’il soit partie intervenante

Dans la calotine patente

Qui doit porter futur arrêt

Du double homicide décret

Emané du romain empire

En nous recevant appelant

Comme d’abus tant seulement.

Mais ces libelles anonymes,

Fauteurs d’’ancienne vérité,

Criant avec sincérité

Contre un écrit plus que sublime,

Amateur de subtilité

Les estimons atteints de crime

Qu’on nomme lèse-nouveauté.

En conscience calotine

Croyons que la sévérité

Veut qu’avec de la poix raisine

Par main de bourreau visité

Jusqu’à sa parfaite ruine

Chacun soit lacéré, brûlé ;

Que jamais il n’en soit parlé.

Tout au long nous ferons déduire

Par notre Gilbert de Voisins

Les motifs délicats et fins

Qui peuvent à ce nous conduire

Puisqu’ils sont vraiment calotins.

Fait le jour où pieuse cendre

A tout homme doit faire entendre

Que toutes choses prendront fin.

Numéro
$7113


Année
1731

Description

36 vers


Références

BHVP, MS 602, f°239r-239v

Mots Clefs
Jansénisme, calotte