Chants joyeux sur l’exil de M. l’archevêque de Paris

Chants joyeux sur l’exil

 de M. l’archevêque de Paris

Or écoutez, petits et grands,

Une histoire grotesque

Qui vient d’arriver à l’instant

À Beaumont l’archevêque,

Que le Roi envoya, dit-on,

La faridondaine la faridondon

À Conflans pour se réjouir

              Biribi

À la façon de Barbari

            Mon ami

 

Ce fut par un jour de mardi

Que deux grands mousquetaires

Vinrent à l’heure de minuit

Chez le bon Du Repaire

Lui annoncer cettte oraison

La faridondaine la faridondon

Disant, faut décamper d’ici

              Biribi, etc.

 

On vit le saint homme ébahi

Changer de contenance

Au milieu des prélats assis

Tomber en défaillance,

Oh Ciel ! la noire trahison !

La faridondaine la faridondon

Que Maupeou me fait aujourd’hui

              Biribi, etc.

 

Monsieur, dit un des députés

Que rien ne vous retienne ;

Faut renvoyer vos convives

Et vous, prendre la peine

De venir près de Charenton

La faridondaine la faridondon

Et votre conscience aussi

              Biribi, etc.

 

Il fallut suivre exactement

Cet ordre respectable,

Dire adieu très promptement

Et quittter bonne table

Pour obéir au grand Bourbon

La faridondaine la faridondon

Sortir d’la ville de Paris

              Biribi, etc.

 

Le voilà donc enfin monté

Dedans son équipage ;

Mais pour punir cet entêté

En faudrait davantage,

L’’envoyer tout près de Lyon

La faridondaine la faridondon

À Pierre-Encise s’ébaudir

              Biribi, etc.

 

Tous chrétiens que nous sommes ici,

Faisons notre prière

À notre grand prince Louis,

Qu’il fasse Du Repaire

Primat de Chine ou du Japon

La faridondaine la faridondon

Avecles dindons ses amis

              Biribi, etc.

Numéro
$7387


Année
1754

Sur l'air de ...
La faridondaine

Description

7 x 8 dont refrain


Références

F.Fr.10479, f°399

Mots Clefs
Jansénisme, Chants joyeux sur l’exil de M. l’archevêque de Paris