Chanson sur le mariage des filles de

Chanson sur le mariage des filles de Paris

au sujet de la naissance de Mgr le duc de Bourgogne

Quel est donc l’embarras

Qu’on voit en cette ville ?

On va par ci par là

Et partout on fourmille.

Où vont toutes ces filles ?

La raison, la voilà :

Elles cherchent la béquille

Du Père Barnabas.

 

C’est vous, charmant poupon,

Qui cause ce vacarme ;

Digne sang de Bourbon,

Né avec tant de charme,

Votre mine gentille

Charme votre papa,

Vous voyant la béquille

Du Père Barnabas.

 

Messieurs les Magistrats

Il faut être habile

De faire tant de contrats

Dans une même ville.

La chose est très utile

Et chacun vous louera

De produire la béquille

Du Père Barnabas.

 

Fanchon et Magdelon,

Catin, aussi Ninette,

C’est vraiment tout de bon

Qu’il vous faut faire emplette.

Sans être trop coquette

On réussit par là

A trouver la béquille

Du Père Barnabas.

 

Etes-vous préparées

Pour aller à la noce ?

Tout bien considéré,

Nous irons sans carrosse,

Puis en menant ces filles,

Alors chacun dira

Elles gagnent la béquille

Du Père Barnabas.

 

Les tables seront dressées

Avec grande bombance,

Il y aura des pâtés,

Du vin en abondance,

Le violon ensuite

Qui toujours chantera :

Vive donc la béquille

Du Père Barnabas.

 

Mais tout cela passé

Il y aura autre chose,

Vous le pensez assez.

Sur cela bouche close ;

Sans dire davantage

Il en faut rester là,

Crainte de la béquille

Du Père Barnabas.

 

L’auteur de la chanson

Est un assez bon drôle ;

S’il n’était si barbon

Il jouerait un beau rôle ;

Mais hélas quand il pense

Au grand malheur qu’il a :

Pour lui, plus de béquille

Du Père Barnabas.

Numéro
$8111


Année
1751

Sur l'air de ...
Béquille du Père Barnabas

Description

8 x 8 dont refrain

Notes

Imprimé


Références

Clairambault, F.Fr.12720, p.259

Mots Clefs
Chanson sur le mariage des filles de Paris au sujet de la naissance de Mgr le duc de Bourgogne