Chanson sur la tragédie du Connétable De M. de Guibert

Chanson sur la tragédie du Connétable

De M. de Guibert

Quel feu, quelle vivacité !

Le drame est admirable,

L’on entend de tout côté

Dans une cour aimable

Vanter le Con, vanter le Con

Vanter le Conétable.

 

A Versailles comme à Paris

La beauté favorable

Avec des yeux attendris

Nous dit d’un air affable

Aimez le Con, etc.

 

Le héros est traître à son roi,

La princesse est un diable,

Notre armée en désarroi

Dit d’un ton lamantable

Le fichu Con, etc.

 

L’on voit fuir le pauvre Français

Que l’Espagnol accable ;

Bayard réduit aux abois

Et toujours indomptable

Maudit le Con, etc.

 

Chaque acte vous offre un morceau

Dans un goût admirable

Mais le 3ème est le beau

Et n’a pas son semblable,

Malgré le Con, etc.

 

Jamais on ne fit un tableau

Pour nous moins favorable

Mais en France le nouveau

Est toujours préférable

Surtout en Con, etc.

 

Qu’elle aille en foule voir Bourbon

Par un temps détestable,

Je trouve dans ma maison

Un souper délectable

Avec un Con, etc.

Numéro
$6000


Année
1776 février

Sur l'air de ...
La Magniotte

Description

7 x 5


Références

BHVP, MS 699, f°23r-23v - CLS, 1776, p.45 - CSPL, II, 375-76

Mots Clefs
Chanson sur la tragédie du Connétable De M. de Guibert