Chanson sérieuse d’un congréganiste

Le congréganiste1

Ami, je te veux réciter

Ce qu’on vient de nous débiter

Du bien que la Bulle fera

 

Le gausseur

Laire la ; laire lanlaire

Lairela ; laire lanla

 

Il a pris, le pape Clément,

De Sfondrate l’enseignement

Que tout le clergé recevra.

Laire la, etc.

 

Il tient comme ce cardinal

Qu’un enfant mort-né n’a nul mal,

Que bien heureux est son état2 

Laire la, etc.

 

Qu’il a même plus de bonheur

Qu’un saint qui dans la grâce meurt

Et que le Sauveur racheta.

Laire la, etc.

 

N’a-t-il pas, ce pape, le droit

De faire croire ce qu’il croit,

Instruit dans cette école-là ?

Laire la, etc.

 

En comparaison de Quesnel

Sfondrate n’est point criminel

Et Rome toujours l’absoudra.

Laire la, etc.

 

Auxerre, Langres et Laon

Ont fait sagement le plongeon.

Le public les louangera.

Laire la, etc.

 

Juste est la condamnation

Et sans modification

Le Parlement la recevra.

Laire la, etc.

 

Aux prélats Gaston de Rohan

Prenant le nom de président

L’acceptation prescrira.

Laire la, etc.

 

Noailles perdra, ce dit-on,

Son chapeau comme son cordon.

Son temporel on saisira.

Laire la, etc.

 

Ce fin falot Le Tellier

Sous sa loi fera tout plier.

On verra qu’il n’est pas un fat.

Laire la, etc.

 

Son projet et sa passion

D’établir l’inquisition

A la parfin réussira.

Laire la, etc.

 

Contre une congrégation

Il a fait conjuration

Et l’Oratoire il détruira.

Laire la, etc.

 

Par certain fils de procureur,

Par Henriot3, inquisiteur,

Des Feuillants il se vengera.

Laire la, etc.

 

Il prétend laver Jouvency4

De l’affront qu’il reçoit ici.

Guignard par lui triomphera.

Laire la, etc.

 

Le futur cardinal Bissy,

D’orgueil, d’espérance bouffi,

Métropolitain se fera.

Laire la, etc.

 

Zélé pour les ultramontains,

S’il le peut un de ces matins

Nos libertés il proscrira.

Laire la, etc.

 

Abbés, chanoines et docteurs,

Moines, curés, prédicateurs,

Nul de vous ne résistera.

Laire la, etc.

 

La Bulle aura son plein effet,

En parler mal est un forfait

Et la Sorbonne y souscrira.

Laire la, etc.

 

Le syndic5 fera peur aux gens

Disant, Messieurs, il fait beau temps,

Pourquoi loin voyager voudra.

Laire la, etc.

 

Ipso facto les acceptants

Seront tous déclarés suspens6 ;

Mais tout Docteur s’ne moquera.

Laire la, etc.

 

Par distinguo qu’ils emploieront,

Docteurs non prêtres se diront

Et le mandement échouera7.

Laire la, etc.

 

D’ailleurs deux lettres de cachet

Les prendront tous au trébuchet ;

Exil à qui n’obéira.

Laire la, etc.

 

Tournely, du Mas et Targuy

Criront : adversatur regi

A ce quoi nul ne tremblera.

Laire la, etc.

 

En comptant la voix des Docteurs

Sans se servir de conscripteurs,

Trente pour quinze on écrira8.

Laire la, etc.

 

De nom, de mérite léger,

L’un d’entre eux osera changer

Le suffrage qu’il dictera9..

Laire la, etc.

 

Le jacobin10 dont on disait

Que son avis il rétractait,

Un tel bruit ne désavouera

Laire la, etc.

 

Hulot, qui du syndic s’est plaint,

Et pour ce de crime est atteint,

Jamais pardon n’obtiendra.

Laire la, etc.

 

Mais surtout on fera grand cas

De l’instruction des prélats,

Tous braves gens, etc.

Laire la, etc.

 

Et quant à Messieurs leurs agents,

Comme bons et vrais innocents,

Personne ne les blâmera.

Laire la, etc.

 

Enfin l’on fera mille maux

Au dire du prélat de Meaux

A qui ce refrain chantera.

Laire la, etc.

 
  • 1. Chanson sérieuse d’un congréganiste du noviciat des jésuites, avec le refrain du gausseur. Novembre 1714.
  • 2. C’est la doctrine du livre Nodus praedestinationis, composé par le cardinal Sfondrate et dénoncé à Rome par cinq évêques de France du consentement tacite des autres.
  • 3. L’abbé Herriot.
  • 4. Jésuite séditieux et partisan outré des maximes de la cour de Rome.
  • 5. Nommé Le Rouge, qui pour affaiblir les Docteurs, leur inspirait la crainte de l’exil.
  • 6. M. le cardinal de Noailles a défendu aux ecclésiastiques de son diocèse de recevoir la Bulle sans son consentement.
  • 7. Plusieurs prétendirent qu’en qualité de docteurs ils pouvaient se dispenser de se soumettre à ce mandement.
  • 8. Des trois conscripteurs, deux étaient absents.
  • 9. En dictant son avis au bureau, il y fit des additions, sans en avertir ceux qui avaient suivi son suffrage auparavant.
  • 10. Le Père Alexandre qui ne rétracta pas son avis.

Numéro
$6947


Année
1714

Sur l'air de ...
Lairela ; laire lanla

Description

31 x 3 + refrain


Références

Clairambault, F.Fr.12695, p.581-86 - Maurepas, F.Fr.12627, p.361-62

Mots Clefs
Jansénisme examen critique de la réception de la Constitution