Chanson envoyée à M. d'Evreux le jour de ses noces avec Mlle Crozat

Chanson envoyée à M. d’Evreux
le jour de ses noces avec Mlle Crozat
Pendant que le docte Baluze
Qui n’a jamais passé pour buse
Soutient que tu descends d’Aefroy
Et des premiers ducs d’Aquitaine,
Je te supplie, éclaircis-moi
Sur un point qui me met en peine.

Aefroy, ton glorieux ancêtre,
Comte, pourra-t-il se connaître
Au milieu de tant de bedeaux,
De savetiers, de ravaudeuses,
De crieuses de vieux chapeaux
Et d’une foule d’autres gueuses ?

Réponse du comte d’Évreux
Ami, contre mon mariage
Tout le monde peut dire rage,
Mais tout le monde ne sait pas
Pour satisfaire à sa demande
Que des Mancinis aux Crozats
La différence n’est pas grande.

Que le sang des ducs d’Aquitaine
Coule si l’on veut dans mes veines,
Il n’est plus que l’argent de bon.
Aefroy dont on me fait descendre
Doit nos petits ducs de Bouillon
Aux ébats qu’a payé de Rouen, fils de legendre [sic]

 

Numéro
$3161


Description

2 x 6 + 2 x 6 (Réponse)


Références

F.Fr.13656, p.509

Mots Clefs
Chanson envoyée à M. d'Evreux le jour de ses noces avec Mlle Crozat