Le Chancelier d’Aguesseau

Le chancelier d'Aguesseau
J'ai besoin, dit Thémis, d'un chef de la justice,
Dont les sages conseils me servent de flambeau,
Dont l'aspect et les mœurs fassent pâlir le vice,
Et rentrer d'un coup d'œil la discorde au tombeau.

Les peuples à l'instant, pour ce sublime office,
Voyant qu'elle jetait les yeux sur d'Aguesseau :
Ah ! Dieu ! lui ont-ils dit, qu'il entre en exercice ;
Ce ministre à nos voeux mettra le dernier sceau.

Les plus grands magistrats le prennent pour exemple.
De sa noble maison la vertu fait son temple ;
Par sa bouche on croira vous revoir prononcer.

Ce choix, reprend Thémis, honore la Régence,
Je l'ai vu pour mes droits toujours se surpasser ;
Le poids de son mérite emporte ma balance.

Numéro
$0176


Année
1717

Description

sonnet


Références

Raunié, II,185-86

Mots Clefs
chancelier d’Aguesseau, panégyrique