Épigramme

Épigramme sur la Chambre de justice
L’édit1 qui nous met aux abois,
Auteur de nos misères2,
Est du plus juste de nos rois,
Qui du temps de nos pères,
Le fit pour punir les forfaits
De semblables canailles,
De La Vieuville et Beaumarchais
Grands-pères de Noailles3.

  • 1. La Chambre de justice fut établie par un édit du 7 mars 1716. Cet édit avait été précédé d’une ordonnance du 6 mars qui faisait défense à tous officiers comptables et autres intéressés dans les traités et sous-traités de finances de désemparer de leurs maisons d’habitation et des lieux de leur résidence ordinaire sans congé exprès et par écrit du roi, à peine de punition corporelle et même de la vie. Il fut suivi de deux déclarations ; l’une du 14 mars, concernant les justiciables de la Chambre de justice et la procédure qui doit y être observée ; l’autre du 1er avril, sur la réception des dénonciations et dépositions des domestiques des comptables de la Chambre de justice. (R)
  • 2. On se rend facilement compte du trouble causé par l’édit, si l’on considère que les domestiques étaient autorisés à déposer contre leurs maîtres sous des noms empruntés que les dénonciateurs étaient largement rétribués, et que la médisance contre eux était punie du dernier supplice. « On apporte tous les jours à la Chambre de justice des mémoires contre les gens d’affaires, dit à ce propos Dangeau ; et il se présente déjà beaucoup de dénonciateurs. On prétend, par des calculs qu’on a faits, que, depuis le commencement de 1689, qui est le temps où l’on a fixé la recherche, les traitants ont profité de 1 800 millions. Peut‑être se trompe‑t‑on dans ce calcul‑là, car il paraît bien excessif ; mais ce calcul‑là fait espérer que, malgré les dépenses immenses qu’ont faites les gens d’affaires, on en tirera des sommes qui diminueront bien les dettes du roi. » Duclos va nous apprendre quel fut le résultat de ces espérances. (R)
  • 3. Sous Henri IV, Sully avait établi deux Chambres de justice (1601 et 1607) ; sous Louis XIII, Richelieu en fit autant (1624 et 1631), il décréta même le retour périodique des Chambres tous les dix ans, et sous Louis XIV, Colbert, au début de son ministère (I66I), ne rougit pas d’employer ce honteux moyen pour enrichir le trésor. (R)

Numéro
$0158


Année
1716 (Castries) / 1717

Sur l'air de ...
Joconde (Castries)

Description

Huitain


Références

Raunié, II,130-31 - Clairambault, F.Fr. 12696, p.65 - Maurepas, F.Fr.12628, p.285 - F.Fr.12673, p.227-28 - F.Fr.15131, p.69-70 - Arsenal 2930, p.195-96 - Arsenal 2937, f°182r - Arsenal 3115, f°154v- Mazarine, MS 2163, p.293 - Mazarine MS 2166, p.96 - Mazarine Castries 3981, p.3065 - Lyon BM, MS1673, f°108v - Toulouse BM, MS 855, f°96

Mots Clefs
Chambre de justice, duc de Noailles, La Vieuville