Sans titre

Que l'hypocrite Carignan
Soit avare et voluptueuse,
Que dans l’esprit de bien des gens
Elle passe pour vertueuse
Ah, le voilà, ah, le voici
Celui qui en est sans souci.

Que le conseil, par maints arrêts
Altère la foi qu’il ignore,
Que pour un sordide intérêt
Le chancelier se déshonore
Ah, le voilà…

Que pour devenir cardinal
Tencin trahisse sa patrie,
Que dans un mandement brutal
Il nous damne et nous injurie
Ah, le voilà…

Qu’à son diocèse nouveau
Languet prêche le fanatisme
Qu’il scandalise son troupeau,
Qu’il ignore son catéchisme
Ah, le voilà…

Que la noire société
Ruine le dogme et la morale
Que le jansénisme entêté
Contre elle s’intrigue et cabale
Ah, le voilà…

 

Numéro
$3969


Année
1732 (Castries)

Sur l'air de ...
Que je regrette mon amant (Castries)

Description

5 x 6 dont refrain


Références

Arsenal 2932, f°82v-83v - Mazarine Castries 3985, p.336, couplets 1 et 4

Mots Clefs
Carignan, Tencin, Languet, jésuites, jansénisme