[Privilège manuscrit de Lancelot]

[Permission]

N° 852

Le conseil de Momus, etc.

Monsieur Lancelot

prendra, s’il lui plaît, la peine d’examiner ce MS

avec le plus d’attention et de diligence qu’il lui sera possible, pour en donner incessamment son jugement à M. le garde des Sceaux.

Ce 16 juillet 1730

Chauvelin

 

Le conseil de Momus et la revue de son régiment, poème calotin

Ce titre annonce un badinage. L’auteur s’y est contenu dans de justes bornes, et quoi qu’il ait bien l’esprit et le feu de son Corps, il a su mesurer ses pensées et ses expressions, et n’a lâché aucun trait qui puisse blesser personne. Comme on a permis depuis trente ans ce badinage du Régiment calotin, qu’on a même laissé imprimer tacitement depuis peu d’années la première séance des États calotins, je crois qu’on peut accorder la même grâce pour cet ouvrage en faveur d’un Corps qui joue un si grand rôle dans le monde.

À Paris, ce… août 1730…

Numéro
$4413


Année
1730

Notes

Permission par Lancelot du Conseil de Momus et la revue de son régiment


Références

Nouv.Acq.Fr. 2485, f°91r-92r

Mots Clefs
Calotte, Privilège, Lancelot