Brevet du Régiment de la Calotte pour les régisseurs du joyeux avénement

Brevet du Régiment de la Calotte

pour les régisseurs du joyeux avènement

À tous ceux qui liront ces présentes,

Nos sujets lisant les patentes

Le dieu des pairs aériens [sic]

Grand monarque des calotins,

Momus, roi du fameux empire

Où sans cesse on ne fait que rire,

Prince des burlesques États,

Honneur et salut, bonnet bas.

Sur la requête présentée

Et par devant nous appointée,

Pièces mises sur le bureau,

Disant que gens à creux cerveaux,

Par effort d’un rare génie,

Chargés d’une illustre régie,

Pour mettre à contribution

Les Gaulois et leur nation,

Priaient le dieu porte-marotte

De leur donner titre et calotte

Pour tirer leurs fonds hardiment

Sur la caisse du Régiment ;

Qu’alors ils fourniraient finances

Et feraient de grosses avances.

Ouï le rapport de Saint-Martin,

Notre contrôleur calotin,

Nous faisant humble remontrance,

Qu’il nous plaise avec diligence

Admettre dans notre Régiment

Gens du joyeux avènement.

Nous leur donnons place éminente.

Plus à chacun, million de rente

Sur les premiers fonds arrivant

Des brouillards, neiges, pluies ou vents.

Plus, attendu sommes immenses

Pour soutenir avec dépenses

Le traité qu’ils ont entrepris,

Par eux chaque jour sera pris

Pour cent mil écus de promesses

Sur nos inépuisables caisses,

Dont nommons Bonneau pour caissier,

Pour contrôleurs Dupin, Paulnier,

Et les autres par préférence.

Pour nos receveurs des finances,

Leur mandons à ce, promptement,

De venir nous prêter serment.

Leur accordons la survivance

Pour leurs fils, dont l’extravagance

A si haut point pourra monter.

À quoi ne voulons déroger,

Faisant toutefois preuves claires

De rats égaux à ceux des pères.

Soit fait ainsi que commandons.

Signé Momus, plus bas Aymon.

Numéro
$4483


Description

52 vers


Références

BHVP, MS 664, f°191r-193r

Mots Clefs
calotte, Brevet du Régiment de la Calotte pour les régisseurs du joyeux avènement