Eloge historique ou l’histoire panégyrique et caractéristique d’Emmanuel de Torsac

Éloge historique ou l’histoire panégyrique et caractéristique d’Emmanuel de Torsac,

Monarque universel du Monde Sublunaire et Généralissime du Régiment de la Calotte

Prononcé au Champ de Mars et dans la chaire d’Érasme, par un orateur du Régiment1

Torsac, mort à Pontoise dans la première lunaison de l’an d’Adam 77232.
Philippe-Emmanuel de Torsac, exempt des Gardes du Corps du Roi, né à Angoulême en 1678.
D’abord cornette de cavalerie, puis capitaine de cavalerie, puis de carabiniers, enfin exempt des gardes3.

 

  • 1. L’ensemble n’est qu’un interminable centon de passages extraits des œuvres de Fontenelle, avec çà et là quelques allusions biographiques à Torsac.
  • 2. Le Régiment de la Calotte compte les temps depuis l’époque d’Adam et toujours par années lunaires et par lunaisons, puisque c’est la lune qui domine cette Société (M.).
  • 3. Mais l’essentiel est bien une satire de Fontenelle, ce qui est d’ailleurs confirmé par les deux épitaphes qui concluent le texte. L’une pour Torsac, l’autre pour Fontenelle (sans que son nom soit jamais prononcé). Cf. : Passants, évitez l’infortune / Qui mena sur les sombres bords / Le célèbre Enchanteur qui fit parler les Morts / Et qui soupira pour la Lune.

Numéro
$4055


Année
1723

Description

Interminable centon de passages extraits des oeuvres de Fontenelle avec quelques allusions biographiques sur Torsac


Références

1725, II, 6-95 - 1726, 158-238 - 1732/1735, II,5-90 - 1752, II,5-90 - F.Fr.25570, p.776-826 - Lille BM, MS 66, p.3-136 - Lyon BM, MS 754 (imprimé)

Mots Clefs
Calotte, Éloge historique ou l’histoire panégyrique et caractéristique d’Emmanuel de Torsac,