Intendant et ministre

Intendant et ministre1
Renvoyez-nous notre intendant
Et défaites-vous d’un ministre,
Dit le Limousin soupirant.
Renvoyez-nous notre intendant,
Chez nous c’était un bon vivant,
A la cour c’est un franc belître,
Renvoyez-nous notre intendant2.

Il a pourtant l’air martial
Ce pauvre petit secrétaire.
Ses coins brodés ne font pas mal,
Il a pourtant l’air martial.
Ce serait dans un carnaval
Un bon ministre de la guerre3,
Il a pourtant l’air martial.

  • 1. M. de Breteuil, secrétaire d’État à la place de M. Le Blanc en 1723, et auparavant intendant du Limousin. (M.)(R)
  • 2. « La place de ministre‑secrétaire d’État, écrit Barbier au mois de juillet, a été donnée à M. de Breteuil, maître des requêtes et intendant de Limoges, homme de condition et d’infiniment d’esprit, qui faisait à outrance le petit‑maître étant conseiller au Parlement ; mais ce grand feu est passé. Il est beau d’être ministre à trente‑huit ans. » (R)
  • 3. « On croit que M. de Breteuil aura peine à se soutenir dans cette place ; il ne sait rien et il entre après un homme qui la faisait parfaitement bien » (Journal de Barbier.) (R)

Numéro
$0526


Année
1723 / 1725 (Clairambault)

Sur l'air de ...
Triolets

Description

2 x 7


Références

Raunié, IV,235-36 - Clairambault, F.Fr.12699, p.228 - Maurepas, F.Fr.1231, p.62

Mots Clefs
Baron de Breteuil, Le Blanc, secrétaire d'Etat à la guerre