Quatrain de Voltaire compris pour 20000 livres dans la banqueroute de Michel

Quatrain de Voltaire

compris pour 20000 livres

dans la banqueroute de Michel1
Michel, au nom de l’Éternel,
Mit jadis le Diable en déroute,
Mais après cette  banqueroute
Que le Diable emporte Michel2.

 

  • 1. Les banqueroutes ont été fort fréquentes cette année. On a fait ce couplet sur celle d’un financier nommé Michel (Castries)
  • 2. Le banquier Charles-François Michel. Sa banqueroute avait coûté 40 000 # à Voltaire.

Numéro
$4915


Année
1741 (Castries) / 1747

Auteur
Voltaire

Description

Quatrain


Références

Arsenal 3128, f°344r - Mazarine Castries 3987, p.384 - Gastelier, IV,1, p.641 - Voltaire, Oeuvres complètes, t.20a, p.578-79 - CSPL, t.XI, p.298

Mots Clefs
banquier Michel, banqueroute, Voltaire