Adieu d’une Dame janséniste qui se réfugie en Hollande

Adieu d’une Dame janséniste qui se réfugie en Hollande1

Adieu vous dis, Saint Père et votre Église,

Vous qui avez fait si vilaine méprise

Près de Quesnel, qu’il ne m’est plus permis

De consulter en ses divins écrits.

Je vais puiser l’onction dans sa source,

Vers Amsterdam sera notre ressource,

Sera l’asile où sans craindre vos coups

Je vous verrai foudroyer contre nous.

Là je pourrai vivre et croire à ma guise.

Adieu vous dis, Saint Père et votre Église,

 

Pour professer la pure vérité

Il fut un temps qu’on goûtait l’espérance

D’avoir bientôt au milieu de la France

Repos parfait et pleine liberté.

Que n’eût-on pas attendu de l’ouvrage

Contre lequel vient d’éclater l’orage !

L’auteur aurait le public enchanté.

On triomphait : la Bulle a tout gâté.

Et puisqu’ici Quesnel n’est plus de mise,

Adieu vous dis, Saint Père et votre Église,

 

Sur mon départ les censeurs ont beau jeu,

J’entends déjà leur sévère critique

Prouver partout que je suis hérétique ;

Mais il ne faut reculer pour si peu

Ce n’est en vain que Quesnel en son livre

De ces frayeurs sagement nous délivre

Et qu’il apprend à n’être point troublé,

Fût-ce à l’aspect d’un concile assemblé.

Que l’on me damne, ou qu’on me canonise,

Adieu vous dis, Saint Père et votre Église,

 

Puisssai-je enfin achever le projet

De Fontpertuis, cette illustre héroïne,

Et dans Nort-Land faire un troupeau complet

De défenseurs de la grâce divine ;

Plus d’un Nicole y viendra sur mes pas.

Jeunes docteurs quitteront la Sorbonne,

Même des vieux, la troupe sera bonne,

Moines aussi, gens à demi-rabat

Qui des premiers ont choisi pour devise :

Adieu vous dis, Saint Père et votre Église2,

 
  • 1. *Cette pièce est attribuée au Père Cerceau, jésuite, qui se pique d’écrire en style marotique.
  • 2. * La calomnie avait attribué à cette Dame le dessein de former une église de prétendus jansénistes dans une île du Nord ; mais cette chimère a été refusée aussi invinciblement que les autres fables forgées par les bons Pères jésuites.

Numéro
$6951


Année
1714

Auteur
Cerceau (le P. Du)

Description

4 x 10

Notes

Réponse en $6952


Références

Maurepas, F.Fr.12627, p.397-98 - Recueil de poésies de différents auteurs, p.21-22

Mots Clefs
Jansénisme, jésuites, parodie de déclarations jansénistes