Epigramme

A Monsieur l’abbé Trublet,
A sa réception à l’Académie
L’abbé Gédoyn, en galant glorieux,
Faisait fanfare et se vantait sans cesse,
Ninon ayant dix-sept lustres et mieux,
D’en avoir eu la dernière caresse.
Le beau triomphe et la rare prouesse !
L’Académie aujourd’hui de ses fleurs
A, cher abbé couronné tes labeurs.
Ta gloire est bien à plus haut apogée !
Tu viens d’avoir les dernières faveurs
D’une catin bien autrement âgée.

Numéro
$5042


Auteur
Piron

Description

Dizain


Références

Piron, OC, t.IX, p.178-79 - Choix d'épigrammes, p.71

Mots Clefs
Académie Française, élection abbé Trublet