Nombre total de resultats :8390
Numéro Année Premier vers Dernier vers Description Auteur Mots Clefs Références Sur l'air de ...icone de tri
$7886 Fuyez Monsieur de la Comète, Il n’en est que plus sot quand il descend des cieux.

Sixain

Écouchard-Lebrun Contre Lalande l’astronome

Écouchard-Lebrun, p.393

$7887 O mes amis ! c’est un plaisir bien fade Et désir vient de le renvoyer paître.

Dixain

Écouchard-Lebrun Contre nos Églogues et Idylles françaises

Écouchard-Lebrun, p.393

$7888 Si tu prétends avoir un jour ta niche Boyer, Cotin, et La Harpe, et Danchet.

Dixain

Écouchard-Lebrun Moquerie contre l'Académie et de médiocres académiciens (Porchère, Boyer, Cotin, et La Harpe, et Danchet.)

Écouchard-Lebrun, p.397

$7889 Le roitelet de Melpomène, Où Timoléon fut sifflé. Écouchard-Lebrun Sur un mauvais poète nommé Le Roi

Écouchard-Lebrun, p.398

$7890 Tremble, mol et fade La Harpe Mes vers durs dureront longtemps.

Quatrain

Écouchard-Lebrun Menace de Lemierre à La Harpe

Écouchard-Lebrun, p.399

$7891 Un Pradon suisse, enflé d’un faux succès, On devrait bien vous traduire en français.

Quatrain

Écouchard-Lebrun Sur Lemierre qui se vantait d’une traduction italienne qu’on venait de faire de sa tragédie de Guillaume Tell

Écouchard-Lebrun, p.401

$7892 Sans figure d’heureux présage, Avec lequel je meurs de faim

16 vers

Épigramme sur Mme la duchesse de Berry et le comte de Riom qu’elle avait épousée secrètement

F.Fr.15152, p.227-28 - NAF.9184, p.224

$7893 Le rire est mort : prêcher est la folie. Qui fait prêcher partout, hors à l’église.

Dizain

Écouchard-Lebrun Contre la manie moderne de prêcher la bonne parole

Écouchard-Lebrun, p.403

$7894 Le vieux Pradon, rimeur que chacun berne, Même à Dorat, de remplacer Pradon.

Dizain

Écouchard-Lebrun Contre la tragédie de Régulus de Dorat

Écouchard-Lebrun, p.404

$7895 O Baculard ! quels lieux ta gloire embrasse ! Hélas ! tu n’es inconnu qu’au Parnasse

Dizain

Écouchard-Lebrun Contre Baculard d'Arnaud

Écouchard-Lebrun, p.405

$7896 Quand Polichinelle Desorgue, Lui-même a grimpé sur Desorgue.

7 vers

Écouchard-Lebrun Cotre Desorgue, mauvais poète

Écouchard-Lebrun, p.407

$7497 En se traînant la pesante tortue C’est pour voler que Pégase a des ailes.

dizain

Écouchard-Lebrun Contre La Harpe

Écouchard-Lebrun, p.411

$7898 Dans les horreurs d’une ardente insomnie De prime abord pour un siècle et demi.

12 vers

Écouchard-Lebrun Contre Roucher et son poème des Mois. Egalement Blin, Piron, La Harpe, Fréron

Écouchard-Lebrun, p.411-12

$7899 Des léthargiques rimeurs Qui ne dorme à ses accents.

Dizain

Écouchard-Lebrun Contre le poète Carbon de Flins

Écouchard-Lebrun, p.412-13

$7900 Roucher, grand poète allemand L’aurait mieux mérité peut-être.

Sixain

Écouchard-Lebrun Contre le poète Roucher

Écouchard-Lebrun, p.414

$7901 Courage ! ami Bébé, courage ! Je ne craignais que ton suffrage.

Huitain

Écouchard-Lebrun Contre La Harpe

Écouchard-Lebrun, p.418-19

$7902 D’Arnaud va toujours mendiant A tous ceux qu’il faisait bâiller.

Sixain

Écouchard-Lebrun Contre Baculard d'Arnaud

Écouchard-Lebrun, p.419

$7903 La Harpe, un jour, avec un ton acerbe Tu ne mourras jamais que de ma main.

Quatrain

Écouchard-Lebrun Contre La Harpe

Écouchard-Lebrun, p.420

$7904 Oh ! quelle étrange calomnie ! C’est l’hiver qui peindrait l’été.

Quatrain

Écouchard-Lebrun Contre le poète Saint-Lambert

Écouchard-Lebrun, p.421

$7905 Dans ton beau roman pastoral, Oh ! qu’un petit loup viendrait bien !

Huitain

Écouchard-Lebrun Contre Florian, auteur d’une fade pastorale

Écouchard-Lebrun, p.421-22

Syndiquer le contenu