Sur les conquêtes du Roi

Sur les conquêtes du Roi

Allons, braves sodats,

Du noble Roi Louis,

Sans craindre le trépas

Suivons les fleurs de lys.

Vous, trompettes et tambours,

Annoncez-nous cela ;

Timbales, à votre tour

Pour aller au combat.

 

Noble maison du Roi,

Accourez à grands pas,

Sans craindre aucun effroi

Dedans le pays bas.

Pour chasser l’ennemi,

Ces fiers fanfarons,

Et que vos bras hardis

Fassent briller vos noms.

 

Et vous, Reine d’Hongrie,

Il faudra à présent

Céder au Roi Louis,

Ou bien certainement

Faites plutôt la paix

Si on veut vous l’accorder.

N’écoutez désormais

Plus ces fier Anglais.

 

L’illustre et grand héros

Est venu au pays

Pour dompter le repos

De tous ses ennemis ;

Tout couvert de lauriers

Et tout rempli d’éclat,

Tremblez, tremblez, Anglais,

Sous le poids de son bras.

 

Tous nos beaux bataillons

Sont campés près de vous.

Ha ! le beau carillon

Qu’on prépare partout.

Tous ces enfants de Mars

Se préparent aujourd’hui

Sous les grands étendards

Du noble Roi Louis.

 

Nos Français sont campés

Près du pays d’Hainaut.

Ah ! prenez garde, Anglais,

Car il y fera chaud.

Quiqu’étant alliés

A la reine d’Hongrie,

Redoutez les armées

Du noble Roi Louis.

 

Prions jour et nuit

Dans tous les cantons

Que Dieu veuille bénir

Les armes de Bourbon,

Pour qu’il fasse une paix

Pour la tranquillité,

Et qu’elle soit désormais

Durable à tout jamais.

Numéro
$8187


Année
1744 août

Sur l'air de ...
Si tu avais vu M. de Catinat

Description

7 x 8


Références

Maurepas, F.Fr.12647, p.154-56

Mots Clefs
Guerre de succession d'Autriche, Sur les conquêtes du Roi