Noël sur la Retraite forcée des soi-disant Inamovibles du nouveau Parlement

Noël sur la Retraite forcée

 des soi-disant Inamovibles du nouveau Parlement 

Beaux sénateurs de raves

Vos regrets seront superflus

Cachez-vous dans vos caves,

Et ne vous montrez plus.

Pauvres reclus

Restez confus

 

D’avoir été si mal reçus

Et d’être pour jamais connus.

Un intérêt sordide

Ne s’attire que des mépris

Et d’un espoir avide,

Voilà le juste prix.

 

Abbé Mignot,

Esprit falot,

Quand on attache le grelot,

L’on risque d’en être le sot ;

Avec ton cher de Boynes

Qui comme toi n’es qu’un brûlot,

Va-t’en te faire moine

De dépit du capot.

 

Nicolaï

Poillot Mary

Gin, Désirât, Vernier, Lanty,

Labriffe et vous Leprêtre aussi

Allez à Roncherolles

Où le chancelier, confondu

Attend qu’on le console

En lui léchant le cu.

 

Dans tout Paris,

L’on fit des cris,

Quand on vit qu’on vous avait mis,

Au bas du dos la fleur de lys ;

L’un pour payer ses dettes,

Et l’autre pour avoir du pain,

Affamés que vous êtes,

Restez sur votre faim.

 

Vos bons arrêts

Rendus sans frais

Le prompt jugement des procès

Était de la graine de niais ;

Ces raisons étaient fausses,

Et l’on en riait au Palais ;

Adieu tirez vos chausses,

N’y revenez jamais.

 

Grands avocats, Peu délicats,

Le public ne vous plaindra pas,

De vous voir réduits au plus bas ;

Fallait-il vous permettre,

De péter plus haut que le cu ?

Et de vous compromettre

Dans un pays perdu.

 

Votre Fleury

Est si Joly

Qu’on l’a déjà mis à l’abri

Et son fidèle agent aussi

Qu’il aille à Cachemire

Avec le scrupuleux Goezmann

Se faire circoncire

Et prendre le turban.

 

Les D’Ormesson,

Les Lamoignon,

Et nombre d’autres gens de nom,

Vont revenir dans leur giron ;

Thémis vous répudie,

A titre de bâtards intrus,

Et l’on se glorifie,

De vous voir tous exclus.

 

Mais dans le droit,

Le Prince doit,

Si le peuple vous montre au doigt


Ne pas vous réduire à l’étroit ;

Pour les justes salaires,

Du rôle que vous avez fait ;

De poiloux1 honoraires,

Vous aurez un brevet.

  • 1. « Terme de mépris (populaire), pour dire, Un misérable, un homme de néant. » (Acad.)

Numéro
$5856


Année
1774 novembre

Sur l'air de ...
Laissez paître vos bêtes

Description

10 x 6


Références

Hardy, III, 701

Mots Clefs
Suppression du parlement Maupeou, revue de ses indignes membres