Sans titre

Belle Néry1, bravez les traits
Que lance la satire ;
A vos rivales sans attraits
Il convient de médire.
Chez elles le tempérament
Survit à la jeunesse.
L’envie est un amusement
Digne de leur vieillesse.

Amants empressés, consolez
Votre amante outragée ;
Par vos hommages redoublés
Elle sera vengée ;
Montrez tous vos feux au grand jour
Pour punir leur malice
Et que l’excès de votre amour
Devienne leur supplice.

Celle que vous nommez Iris
Est Cypris elle-même.
De nom se serait-on mépris ?
Vore erreur est extrême :
Le poupon est imaginé
Elle n’est point sa mère
Et l’amour de Cypris est né,
Il n’a ni sœur ni frère.

Auteur de leurs lâches couplets,
Je n’ai rien à te dire.
La honte de les avoir faits
Suffit pour ton martyr.
Sèche, languis, cache ton nom
Dans ton sale repaire
Et rampe à l’abri du buisson
Aveque la vipère.

  • 1. Réponse qu’elle a fait faire par l’abbé de Lattaignant qu’elle paya bien (M.).

Numéro
$3853


Auteur
Lattaignant

Description

4 x 8

Notes

Réponse au numéro précédent


Références

F.Fr.12675, p.383-85 - F.Fr.15137, p.415-16 - Arsenal 2934, p.442-44 - BHVP, MS 658, p.289-90

Mots Clefs
Réponse de la marquise de Néry par Lattaignant