Parodie

Sire, les grands de vos états1
Verront avec beaucoup de peine
Qu’une princesse de Lorraine
Sur eux au bal prenne le pas2.

Si Votre Majesté projette
De les flétrir d’un tel affront,
Ils quitteront la cadenette
Et de la cour s’exileront.

Avisez-y, la ligue est faite,
Signé l’évêque de Noyon,
La Vupalière, Beaufremont,
Clermont, Laval et de Villette3.

  • 1. 12 juin – Un de ces persifleurs dont la cour abonde, et qui tournent tout en ridicule, a parodié ainsi le mémoire des ducs et de la noblesse dont on a parlé (M.).
  • 2. Vers sur le refus des seigneurs pour danser un bal paré au mariage si la maison de Loraine avait le pas sur eux pour danser. (F.Fr.15140)
  • 3. L’épigramme de cette fin consiste surtout dans le mélange des noms les plus nouveaux avec ceux des plus anciens de la noblesse, et le marquis de la Villette termine cette liste de la manière la plus sanglante (M.).

Numéro
$2279


Description

3 x 4


Références

F.Fr.15140, p.388-89 - Mémoires secrets, III, 1353

Mots Clefs
Protestation parodique de la noblesse, marquis de Villette