Madame la Duchesse douairière

À Mme la duchesse Douairière
Vous êtes faite pour l’amour,
Noailles peut bien vous le dire.
Il brûlait pour vous nuit et jour,
Mille louis finirent son martyre
Mais puante Bourbon, pour vos traits effacés,
Il n’est plus qu’un Lassé !

Pauvre Bourbon, que ton renom
Auprès de la Fillon figure.
Berry chez toi mène Riom
D’Arétin faire les postures.
Le Conseil à présent est ce qui te convient,
Ne leur cache donc rien.

Plus borgne cent fois que Vulcain,
Tu es orné de sa coiffure.
Dans ton corps l’âme d’un faquin,
Du public être la censure,
À ces traits bien frappés, si vous le méconnaissez
C’est notre ami Lassé !

 

Numéro
$3401


Année
1718

Sur l'air de ...
Tranquille coeur

Description

3 x 6

Notes

Suite de $2799 duchesse Douairière, Lassé son amant


Références

Clairambault, F.Fr. 12697, p.57 - Maurepas, F.Fr.12629, p.273

Mots Clefs
Noailles, Berry, Riom, M. le Duc, obscène