Sans titre

Il serait moins de cruelles1,
On en vaincrait chaque jour
Si les hommes pour les belles
Étaient fermes en amour :
Mais leur faiblesse auprès d’elles
Promettant peu de retour,
Les réduit au doigt de cour.

  • 1. 10 janvier — Outre le joli couplet sur les tribades, on en chante un autre, qu’on peut regarder comme la réponse. Ce sont les femmes qui parlent ; il est sur le même air de Figaro (M.).

Numéro
$2563


Année
1785

Description

7 vers

Notes

CSLP fait un seul poème de $2558 et $2563, avec ce commentaire introductif: Voici deux couplets nouveaux sur cet air [de Figaro] Ils sont la critique d'un usage qui a pris depuis quelque temps un nouveau crédit parmi les personnes du sexe. La multiplication des clubs ayant éloigné les hommes de la société des Dames, on prétend qu'elle sont en quelque sorte justifiées de ce goût bizarre et nouveau, ou renouvelé des Grecs.

 


Références

Mémoires secrets, XXVIII, 28 - CSLP, t.XVII, p.235

Mots Clefs
homosexualité féminine, tribades, rapports hommes-femmes