Sans titre

Dorat, tes petits vers et tes petits talents

De tes lecteurs font de petits enfants,

Car sitôt qu’on lit tes ouvrages

On dit : Voyons donc les images1.

  • 1. La manie qu’il avait d’orner d’estampes tous ses écrits lui avait souvent attiré des mortifications cruelles. Un particulier entra un jour devant lui chez son libraire, demanda ses Baisers, coupa avec des ciseaux toutes les gravures, paya le livre, qui se vendait un louis, et rendit les vers au libraire. Cette même manie avait donné lieu à l’épigramme suivante, qui est très naïve.

Numéro
$8541


Année
1780

Description

Quatrain


Références

CLK, Mai 1780, t. VII, p. 285

Mots Clefs
Moquerie sur les talents poétiques de Dorat