Sans titre

Bientôt parmi ses bienheureux,

Rome verra le chef des docteurs furieux,

Bellarmin, dont la plume orgueilleuse et trop libre

Asservit tous les rois au pontife du Tibre.

J’entends notre pieux Dauphin

Au gré de Loyola dont il suit la doctrine,

Crier se battant la poitrine :

Priez pour moi, saint Bellarmin1.


  • 1. Épigramme sur la canonisation prochaine du bienheureux Bellarmin

Numéro
$8477


Année
1753

Description

Huitain

Notes

Le cardinal Bellarmin (1542-1621), jésuite italien, grand défenseur du pouvoir temporel des papes, ce qui ne pouvait que déplaire à l’anonyme janséniste. Au reste, il ne sera canonisé qu’en 1930 et proclamé docteur de l’Église.


Références

CL de Nîmes, p. 66

Mots Clefs
Jansénisme - contre la canonisation du cardinal Bellarmin