Sans titre

          Le diable ne fut jamais bon1 ;

Craignant que les talents de la jeune Clairon

Ne fissent réussir notre pièce nouvelle,

         A, d'un esprit traître et malin

Si fort de notre auteur renversé la cervelle

Qu'il a donné son rôle à la froide Gaussin.


  • 1. La nouvelle tragédie de Fernand Cortez se jouera samedi pour la quatrième fois. On ne croit pas qu'elle aille beaucoup plus loin. Le public y trouve quelques beautés de détail et quelques beaux vers, mais en général très peu d'intérêt, voici une épigramme que cette pièce a fait éclore.

Numéro
$8442


Année
1744

Description

Sixain


Références

Gastelier, lettre du 16 janvier 1744

Mots Clefs
Comédie Française, Mlles Gaussin et Clairon rivales