Sur la rentrée et accommodement du Parlement