Sur la cure de l’œil du Régent