Sur la réception de l’abbé Séguy