Épître à Philippe Rei Effendi, vice-amiral de San-Ouest